mardi 7 juin 2011

Vers de tiers - Le bonheur voit avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux…

Nouveau poème librement inspiré de celui de ma grande soeur poétesse Orfeenix, intitulé Le bonheur n'a qu'un oeil car l'amour est borgne.

 [4 quatrains d'alexandrins ; synérèse sur "confiants"]

Le bonheur voit avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux…

Le bonheur est comme le vent dans les épis,
Décoiffant doucement, et séchant toute larme,
 Libérant simplement, et diffusant nos charmes
En souffles magiques de nos bouches ravies.

Le bonheur est comme la rose apprivoisée
Et son Prince lunaire, apaisé et serein
D’être touché du cœur, et fertile terrain
De douceurs de Printemps et de chaleurs d’Eté.

Le bonheur est foudre qui hérisse la peau,
Et recharge les corps insensibles, blessés,
Cautérisant les plaies d’amours assassinées,
Et transperçant les cœurs d’un éclair d’angelot.

Aveugles et confiants dans notre bulle intime,
Touchés de tous nos sens, brassés dans l’invisible,
Il nous enveloppe en un seul corps indicible,
Le bonheur est feu de notre fusion sublime.

[J.ChAbAdA ; 07/06/2011]

1 commentaire:

orfeenix a dit…

Grande par l' âge mais tu es grand par la beauté, ce texte est d' une incroyable grâce, je suis fan de tes textes, tu as mieux que du talent, tu as du génie!

Link within

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...